Pour moi, travailler est toujours aussi neuf, aussi excitant, aussi rafraîchissant, même après quelques décennies de vie professionnelle! J’ai occupé des fonctions riches et stimulantes où je n’ai jamais fait la même chose deux jours d’affilée.
Je suis entrée dans le monde de l’éducation il y a 30 ans, je m’y suis donnée à 110%. J’y ai accompagné des centaines d’enfants avant de passer à l’accompagnement d’enseignants comme conseillère pédagogique, à la rédaction d’articles et de manuels scolaires, au développement d’ateliers d’éducation aux médias, à la responsabilité d’un réseau pour l’intégration des technologies en classe, à la charge de projets au Ministère de l’éducation, et j’en passe…

Lorsqu’on m’a proposé il y a 8 ans d’aller assister une équipe désirant se lancer dans le jeu vidéo propulsé au savoir, j’ai sauté sur l’occasion et savouré chaque minute de cet ambitieux projet. La conclusion après six ans de remise de l’ouvrage sur le métier et d’ajustements à n’en plus finir pour plaire au commun des mortels? Le grand public préférait, et de loin, jouer à Candy Crush et à Clash of Clans qu’à construire des véhicules et explorer des territoires à coups de culture générale, bon… Comme ce milieu de travail m’a procuré des milliers d’heures de boulot hyperstimulant alliant mes passions, éducation et communication, je me suis dit, lorsque l’entreprise a dû fermer ses portes, que le jeu en valait tout de même bien la chandelle.

Aujourd’hui je travaille comme consultante, comme conceptrice de matériel éducatif, j’enseigne et je m’intéresse au problème de l’école qui peine à faire son entrée au 21e siècle. Je contribue à ma façon à faire bouger les choses… Suivez-moi!

Marie-France Laberge, B. Ed., M.A.

Conceptrice pédagogique, formatrice, artiste